Dimanche 20 Août 2017

20ème Dimanche du Temps Ordinaire

 

Si nous voulons vivre éternellement, faisons la volonté de ce Dieu qui est éternel. Or, la volonté de Dieu est celle que le Christ nous a manifestée en l'accomplissant : l'humilité dans notre conduite, la fermeté dans notre foi, le respect dans nos paroles, la justice dans nos actes, la charité dans nos œuvres, la sévérité dans nos mœurs.

Dieu veut que nous ne fassions aucune injure au prochain, que nous supportions celles qui nous sont faites, que nous soyons en paix avec nos frères, que nous l'aimions de tout notre cœur, chérissant en lui le père et craignant le Dieu. Il veut que nous ne préférions rien au Christ, qui n'a lui-même rien préféré à nous ; que nous soyons inséparablement unis à sa charité, fermement attachés à sa croix. Il veut, quand il s'agit de l'honneur et de la gloire du nom chrétien, qu'il y ait en nous cette constance qui confesse la vérité, cette fermeté qui soutient la lutte, cette patience qui, par la mort, mérite la couronne. C'est ainsi qu'on devient cohéritier de Jésus-Christ ; c'est ainsi qu'on exécute ses ordres et qu'on accomplit la volonté du Père.

Saint Cyprien de Carthage († 258), L'Oraison dominicale, 3

Est-ce que je veux vivre éternellement ? Oui ? Alors, je dois cesser de vivre mortellement. Injurier le prochain, être vaniteux, dur en paroles ou en actes, mentir ou tout autre péché, ne mène qu'à la mort, car c'est choisir ce qui est mortel de préférence à ce qui est immortel.

Vivre l'Évangile, c'est vivre tout simplement ce que Jésus a vécu : "La volonté de Dieu est celle que le Christ nous a manifestée en l'accomplissant." Et nous ne vivrons l'Évangile que si, en toutes circonstances, "nous ne préférons rien au Christ, qui n'a lui-même rien préféré à nous."

Où en suis-je de ma promesse baptismale d'être un(e) inconditionnel(le) du Christ ?

 

L'Auteur :

Cyprien de Carthage (Saint, † 258)

Né en Afrique du Nord, converti après une carrière d'orateur, il devient vers 248 évêque de Carthage. La portée spirituelle et pastorale de ses ouvrages en défense du christianisme en font un précurseur de saint Augustin. Il meurt décapité durant la persécution de Valérien.